AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bonnes année à tous et meilleurs voeux !! Le crazy staff.
Pensez à recenser votre avatar et vos scenarii !!!

Partagez | 
 

 i find you.. but us ? • maël et arizona.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

SCREAM PLEASE,


▬ MESSAGES : 14
▬ DATE D'ARRIVEE : 26/12/2011
▬ AVATAR : nick hotjonas.
▬ CREDIT : sweet.
▬ AGE : 21 y.o.
she is my only hapiness. cause she was, she is and she will be my only heaven.


MessageSujet: i find you.. but us ? • maël et arizona.   Lun 26 Déc - 22:17



Et mon coeur rebondit dans ma poitrine... STOP, avant d'en arriver là, je vais vous expliquer comme mon coeur à put me faire aussi mal en un détour. Ce matin je me levais comme tout les matins, rien d'original jusque là, à vrai dire je n'avais pas dormi de la nuit quelque chose me gênait, donc j'étais prêt avant mes collègues, c'était une sensation assez étrange que j'avais éprouvé cette nuit-là, malgré que je n'avais pas dormi, mon visage ne le laissais pas apparaître. Ce matin là, je m'étais occupé de patients, j'avais comme qui dirait fait mon tour habituel, bien sur j'avais croisé quelques connaissances ce qui avait retardé quelques peu mon emploi du temps, mais à vrai dire mon lieu de travail n'est pas convivial, on ne se raconte pas les ragots, on passe seulement parfois dans d'immense couloir seul, je vous le dit faut pas avoir regardé des films d'horreurs pour être ici, sinon vous ne tiendrais pas deux secondes a ce climat perplexe, il faut juste s'y habitué. Comme à mon habitude je traînais encore et encore devant la machine a café, je re-pensais a mon passé, vous savez la chose qui vous détruit, dont vous ne parlez jamais? Et bien moi je pensais a Arizona, a ce qu'elle pouvait bien être, je pensais très souvent à elle, son visage je l'avais toujours en mémoire, j'ai même gardé nos photos, je me suis jamais détaché d'elle, et je ne sais pas je n'ai pas essayé de le faire, mon coeur et mon âme n'était pas prêt a ça, à subir un choc encore une fois. Après un soupirement je me tira de mes pensées, et mon estomac commençait à creuser sérieusement. Je chercha au passage quelques collègues pour ne pas manger seul, je n'aimais pas manger seul, alors je faisais à chaque fois le tour du centre, un peu de sport ne fait pas de mal. Enfin arrivé, le plateau rempli et en main, je m'installa a une table, je ne faisais même pas attention aux alentours de moi-même j'avais bien trop faim , une fois le plat de résistance englouti, je redressa mon regard, une brune aux longs cheveux me rappelai Arizona, je la fixai pendant de longue minute, pendant un instant la poussière de mon coeur s'effaça. Elle se retourna et mon coeur rebondit dans ma poitrine, voilà le sens de tout ça, il me faisait tellement mal, je ne la quitta pas des yeux, pas un seul instant, tout ce flot de souvenirs, me coupa net l'appétit, une bombe avait explosée. Je souffla, et bien sur je devais prendre une décision, vite. Soit je l'ignorais comme un foutre connard soit je venais. Non, venir je ne pouvais pas, mais je me devais de faire le premier pas elle ne le fera après ce que j'ai fait. Je regarda mes collègues et me leva « J'ai.. être seul » voilà que j'oubliais des mots maintenant, je m'installa à la table que était devant moi, seul, j'attendais qu'elle vienne s'asseoir en face de moi, c'était une invitation ouverte, que je lui proposait je ne voulais pas la forcer. Faisant mine de manger, je la regardai du coin de l'oeil et priait pour qu'elle vienne. J'avais l'espoir du passé, pour reconstruire le présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

SCREAM PLEASE,


▬ MESSAGES : 11
▬ DATE D'ARRIVEE : 26/12/2011
▬ AVATAR : Lucy Kate Hale ♥
▬ CREDIT : QUEEN G.



DOSSIER MEDICAL
▬ PATHOLOGIE:
▬ PATIENT DANGEREUX ?:
▬ NUMERO DE CHAMBRE:

MessageSujet: Re: i find you.. but us ? • maël et arizona.   Mar 27 Déc - 9:34



Quand on parle d’amour, on voit souvent un homme et une femme (ou un homme et un homme ou même une femme et une femme) toujours heureux. Ils sourient, rient, partagent tout, se font confiance. Mais si l’amour ne ressemblait pas réellement à ça ? Et si l’amour était un sentiment destructeur ? Voir l’amour de cette manière-là peut vous paraître être une façon très péjorative, mais ne pensez-vous pas que les personnes qui pensent cela ont une raison bien précise ? Ne pensez-vous pas que ces personnes sont tombées amoureuse d’une autre et que, en retour au lieu d’avoir le bonheur éternel, elles ont plutôt héritées d’une souffrance éternelle ? Vous vous dites peut-être que ce mot… souffrance éternelle est peut être exagéré ? Et bien pas tant que ça. Quand je dis souffrance éternelle, je ne veux pas dire que la personne concernée ne sourira plus jamais ou qu’elle ne rira plus. Non mais cela veut dire qu’il y aura une partie de sa vie qu’elle n’oubliera jamais. Et que quand elle y pensera, elle aura mal au cœur. Tellement mal…

Certaines personnes pensent qu’il faut avoir du courage pour travailler dans un hôpital psychiatrique. C’est vrai. Mais il ne faut pas seulement du courage, il faut tout simplement être doué pour les relations humaines. Il suffit juste de bien cerner l’état mental du patient, et savoir comment lui parler. Avec certains il faudra plutôt leur parler normalement, avec d’autres il faudra être plis délicat. Avant d’entrer dans cet hôpital j’avais suivi une petite formation afin d’être parfaitement prête.
Aujourd’hui, comme de nombreux jours je pensais à la sœur de Maël. Je ne la connaissais pas très bien certes, mais je l’avais déjà vu trois ou quatre fois. Et souvent je me demandais si elle aurait était mieux dans un hôpital comme celui-ci. Maël… Il ne se passait pas une seule journée sans que je pense à lui, à son sourire, son rire, son visage, le goût sucré de ses lèvres. Il me manquait un peu plus chaque jour. Je me demandais également souvent ce qu’il se serait passé si je lui avais dit que j’étais enceinte, et surtout…si je n’avais pas fait cette fausse couche. Cela faisait maintenant trois ans que je ne l’avais plus vu, et j’aurais absolument tout donné pour le revoir de nouveau. Ne serait-ce que quelque secondes…j’en serais comblée de bonheur. Mais de tristesse aussi, car notre histoire me faisait mal, très mal.

J’avais besoin d’être seule aujourd’hui, l’heure du midi approcha et je commençais à sentir la faim arriver, tout en remplissant mon plateau, un soupirement de désespérance se fit entendre. Je m’assis alors seule à une table. Tout en mangeant je réfléchis, pensa. J’avais une heure de pause déjeuné avant de reprendre mon service et je sentais que cette heure s’annonçait plutôt difficile. Aujourd’hui je passais le plus clair de mon temps à penser à Maël, à notre bébé qui n’aura jamais vu le jour. J’avais toujours une photo de l’échographie dans mon sac… Je parcouru la salle du regard avant de tomber sur une personne lui ressemblant étrangement… Je le regardai un long moment avant de constater que c’était bien lui. Il travaillait donc ici. Je ne savais pas quoi faire.. Aller le voir ? Je baissai les yeux, me leva et prit mon plateau, je m’avançai lentement vers lui, posa le plateau en face de lui, puis je m’assieds. Je le regardai de nouveau sans savoir quoi dire. Mais il fallait que je parle…vraiment. « Je…je savais pas que tu…travaillais..ici.. » Wow… Voilà une phrase vraiment géniale. Je ne l’avais pas vu depuis trois ans et voici ce que je lui dis… J’étais gêné, mais heureuse en même temps, tout en étant triste. C’est assez compliqué à expliquer..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

SCREAM PLEASE,


▬ MESSAGES : 14
▬ DATE D'ARRIVEE : 26/12/2011
▬ AVATAR : nick hotjonas.
▬ CREDIT : sweet.
▬ AGE : 21 y.o.
she is my only hapiness. cause she was, she is and she will be my only heaven.


MessageSujet: Re: i find you.. but us ? • maël et arizona.   Mar 27 Déc - 15:29



Elle vint finalement s'asseoir, je n'en attendais pas tant, je soupira de soulagement, lâcha mes couverts, lui fit face du regard « Je…je savais pas que tu…travaillais..ici.. »  voilà les premiers mots qu'elle avait articulé, sa voix, elle m'avait manqué, un pincement au cœur voilà ce que ça me faisait a chaque seconde, j'avais mon regard plongé dans le sien, il fallait que j'articule un mot, une bonne inspiration et.. non c'était pas la bonne fois, on recommence, merde j'ai tellement mal au cœur mais je me devais de réparer mes erreurs, je me l'étais promis, tout ce que j'avais pu faire de mal, je devais l'enlever, lui reprendre ce qu'elle avait du subir car oui elle devait m'avoir oublié, hors pas moi. Des tas d'hommes voudraient être son.. je sais pas quoi et je préfère pas le dire, j'aurais trop mal de l'imaginer avec un autre mais je me devais de l'assumer si c'était le cas, si elle m'avait effacé. « Moi non plus.. je savais pas que.. tu travaillais ici. C'est.. » bon en respirant le résultat était pas mal, merde j'ai oublié de finir ma phrase. « étrange ». C'était moins une, je vais pouvoir y arriver a lui parler normalement enfin je crois bien. Je touillais dans mon assiette, ça ressemblait plus à de la boue que de la purée, seulement je ne devais pas fuir son regard, mais je ne pouvais pas y rester fixé, alors par moment quelques micro secondes je regardais derrière elle, a la porte d'entrée. « Je suis là depuis .. je sais plus.. et toi ? » j'étais totalement ridicule, je ne savais pas même plus mon âge je crois, alors depuis quand j'étais ici c'était impossible. Je me torturais l'esprit à vrai dire. Il fallait que je m'excuse, toutes mes idées en tête il ne fallait plus que je sorte tout d'un coup, je hochai la tête pour acquiescer. Maël, quand il faut, il faut. « Bon voilà au lieu de tourner autour de pot pendant les prochains mois puisqu'on va forcément se croiser, je suis désolé j'aurais pas du te quitter comme ça c'était absurde de ma part, même totalement con, je suis qu'un connard qui t'a laissé alors que ça aurait pu marcher nous deux sauf que j'ai étais qu'un égoïste et je ne pensais qu'à moi quand je suis parti, je pensais que je ne pouvais pas surmonter ça, enfin si mais seul enfin c'est compliqué, et si tu veux me foutre une gifle je comprends, je suis vraiment un cas désespéré. » La seule réaction de sa part à laquelle je m'attendais c'était soit elle me foutait une énorme gifle d'avoir remis sa sur le tapis soit elle partait en me lançant son plat, je crois que lancer son plat serait moins douloureux quoique l'assiette ça fait mal quand même mais je l'aurais mériter, j'attends sa réaction en la regardant, serrant légèrement la mâchoire, histoire que si elle me gifle, que je n'ai pas à avoir trop mal .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

SCREAM PLEASE,


▬ MESSAGES : 11
▬ DATE D'ARRIVEE : 26/12/2011
▬ AVATAR : Lucy Kate Hale ♥
▬ CREDIT : QUEEN G.



DOSSIER MEDICAL
▬ PATHOLOGIE:
▬ PATIENT DANGEREUX ?:
▬ NUMERO DE CHAMBRE:

MessageSujet: Re: i find you.. but us ? • maël et arizona.   Mer 28 Déc - 10:58



Il était donc bien là. Juste devant moi. Maël se trouvait à quelques centimètres de moi. Je pouvais alors remarquer à quel point il m’avait manqué. Son visage m’avait manqué. Malgré toutes les photos que j’avais gardées et que je regardais assez souvent, cela n’avait pas suffi pour combler ce manque. Quand je le regardais, j’avais mal. Tellement mal. Mais je ne voulais pas le lui montrer. J’avais donc articulé comme premiers mots, ou plutôt première phrase que je ne savais pas qu’il travaillait ici. Minable, non ? Je réussis enfin à lever le regard vers lui. Il me regardait, depuis je ne sais pas combien de temps. Mais je ne le quittai pas du regard. Ca faisait tellement de temps que j’attendais ce moment. J’avais même perdue tout espoir de le revoir un jour. Je le regardais toujours sans pouvoir décrocher mon regard du sien. Jusqu’au moment où il se mit à parler, je baissais les yeux sur mon assiette. Il me répondit qu’il ne savait pas non plus que je travaillais ici. Il commença même une phrase et la finit juste quelques secondes plus tard. Il disait que c’était étrange, et il avait raison. Je n’osais même pas le regarder trop longtemps. Mon regard se posa sur son assiette qui ne ressemblait plus à rien soit dit en passant. « Je suis là depuis .. je sais plus.. et toi ? » . Je relevai le regard vers lui et souris légèrement. « Depuis que j’ai eu mon..diplôme.. donc quelque mois…seulement.. » Sa voix m’avait manquée également. Absolument tout m’avait manqué. Il eût un moment de silence. Plus personne ne parlait. Il finit par rompre le silence « Bon voilà au lieu de tourner autour de pot pendant les prochains mois puisqu'on va forcément se croiser, je suis désolé j'aurais pas du te quitter comme ça c'était absurde de ma part, même totalement con, je suis qu'un connard qui t'a laissé alors que ça aurait pu marcher nous deux sauf que j'ai étais qu'un égoïste et je ne pensais qu'à moi quand je suis parti, je pensais que je ne pouvais pas surmonter ça, enfin si mais seul enfin c'est compliqué, et si tu veux me foutre une gifle je comprends, je suis vraiment un cas désespéré. » Lorsqu’il finit son petit discours, je sentis les larmes montées. Non, je ne pouvais pas pleurer, surtout pas devant lui. Je ne devais pas craquer, je devais rester forte. C’était le plus important. Je ne dis rien pendant quelques instants, mais je devais bien lui répondre… « Je t’en veux plus Maël. Ne t’en fais pas pour ça. C’est moi qui n’aurais pas dû réagir aussi violemment… J’aurais dû essayer de te...comprendre. Mais… comme tu le sais un de mes plus gros défauts reste mon égoïsme et c’est vrai que quand tu m’as quitté, je n’ai même pas pensé à ce que tu pouvais penser ou ressentir. Tu venais quand même de…perdre ta sœur…et j’ai vraiment agis bêtement. Enfin bref. Je ne t’en veux plus, te prends pas la tête avec ça.. »
Je le regardais un instant et je me mis tout de suite à penser à notre enfant qui aurait dû voir le jour il y a trois ans. Là, j’avais encore plus envie de pleurer. Comment je vais pouvoir lui annoncer ça ? Je ne me voyais pas lui dire ‘ au faite, tu as un fils. Ou plutôt…tu devais avoir un fils, mais j’ai fait une fausse couche. Non, non je ne voulais pas te prévenir.’ Je passai une de mes mains dans une poche de ma blouse, et le regardais de nouveau. Ce matin j’avais pris la photo de l’échographie avec moi, dans une des poches. Ça pouvait être une manière de lui dire… Je pris une grande inspiration « Maël…il faut que tu regardes ça.. » je sortis la photo de l’échographie, et lui tendit. Il était infirmier, il allait vite reconnaître que c’était une échographie prise à environ cinq mois. Mais je ne savais absolument pas comment il allait réagir…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

SCREAM PLEASE,


▬ MESSAGES : 14
▬ DATE D'ARRIVEE : 26/12/2011
▬ AVATAR : nick hotjonas.
▬ CREDIT : sweet.
▬ AGE : 21 y.o.
she is my only hapiness. cause she was, she is and she will be my only heaven.


MessageSujet: Re: i find you.. but us ? • maël et arizona.   Mer 28 Déc - 12:22



Son visage faisait passer le message qu'elle allait pleurer, ou du moins qu'elle en avait envie. « Je t’en veux plus Maël. Ne t’en fais pas pour ça. C’est moi qui n’aurais pas dû réagir aussi violemment… J’aurais dû essayer de te...comprendre. Mais… comme tu le sais un de mes plus gros défauts reste mon égoïsme et c’est vrai que quand tu m’as quitté, je n’ai même pas pensé à ce que tu pouvais penser ou ressentir. Tu venais quand même de…perdre ta sœur…et j’ai vraiment agis bêtement. Enfin bref. Je ne t’en veux plus, te prends pas la tête avec ça.. »  sa réaction était totalement inattendue, je ne savais pas tellement quoi répondre, puisque de toute évidence elle me pardonnait mais il fallait que je fasse mieux, est-ce que je l'aimais toujours ? Oui. Je pars du principe que si on aime quelqu'un on le protège, on ne doit faire que son bonheur. Je la regarda avec une grande insistance. « Tu n'es pas égoïste je te rassure, t'es même le contraire » dis-je en souriant , voilà le premier sourire depuis bien une semaine ou deux. Elle fouilla dans la poche de sa blouse. « Maël…il faut que tu regardes ça.. » dit-elle quelque peu hésitante, et me tendis ce qui semblait être.. une échographie ! OH MON DIEU, a ce moment toutes les hypothèses me traversèrent l'esprit, il se peut qu'elle ai accouché d'un enfant, je pris l'échographie et la regarda avec insistance elle aussi, peut-être qu'elle avait refait sa vie, avec quelqu'un d'autre et qu'elle était soit enceinte, soit elle avait accouché, je crois que la deuxième serait déjà plus plausible, parce que en la voyant elle ne l'était pas du tout. Je regarda l'écho puis elle, puis l'écho pendant au moins une minute. Maël fait marcher tes neurones elle te montrerai par l'échographie d'un enfant qu'elle aurait eu avec un autre homme mais avec.. toi, voilà que je me met a me parler maintenant. Attends attends, je suis papa alors ? Mon visage se décomposa, encore une connerie par Maël Macini. Oh putain, mais qu'es que je suis con par moment, bordel je me cognerais bien la tête contre un mur par moment. Je déglutis difficilement, et fit face a son regard interrogateur. « Je.. je suis papa alors, sache que j'assumerais l'entièreté de mes conneries, je.. je ferais ce que je pourrais je te le jure, demande moi n'importe quoi je le ferais » dis-je en lui redonnant l'échographie, ma réaction avait était des plus nulles mais que voulez-vous quand on apprend comme ça sur le faîte, on a pas un discours dans la poche, alors je dis absolument n'importe ce qui est pourrait me sauver du moins, réparer mes erreurs ça devait être primordial. Je ne savais pas si j'étais prêt a être père mais si un jour on revenait ensemble, je pense qu'avec elle j'étais prêt a tout, jamais je n'aurais imaginé qu'un jour ça serait moi qui la quitterais à vrai dire, j'imaginais plutôt l'inverse.. comme quoi un acte peut changer une vie.. même deux je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

SCREAM PLEASE,


▬ MESSAGES : 11
▬ DATE D'ARRIVEE : 26/12/2011
▬ AVATAR : Lucy Kate Hale ♥
▬ CREDIT : QUEEN G.



DOSSIER MEDICAL
▬ PATHOLOGIE:
▬ PATIENT DANGEREUX ?:
▬ NUMERO DE CHAMBRE:

MessageSujet: Re: i find you.. but us ? • maël et arizona.   Jeu 29 Déc - 20:15



« Tu n'es pas égoïste je te rassure, t'es même le contraire ». Il avait dit ça en souriant. Oh Mon Dieu son sourire… Qu’est-ce que je l’aimais. Il avait un sourire tellement beau. Sûrement le plus beau sourire que j’ai vu de toute ma vie. Je ne pus m’empêcher de lui sourire à mon tour. Mais ce court moment de joie ne dura que très peu de temps. Je finis par revenir à mes esprits. Je devais lui dire quelque chose. D’assez important, dont je ne connaissais vraiment pas la réaction qu’il aura. Le moyen que j’avais choisi pour lui annoncer qu’il aura pu être papa ? Une échographie. Je lui tendis la dernière photo de la dernière échographie que j’avais faite. Plusieurs réactions étaient envisageables. Il pourrait crier, m’en vouloir énormément de ne jamais l’avoir prévenu, il pourrait finir par me détester et dire qu’il ne voulait cette fois, vraiment plus jamais me voir. Il pourrait prendre cette annonce à la légère, et se dire que puisque je n’avais pas accouché, il s’en foutait et cela ne changerait en rien sa vie. Ou bien, il pourrait plutôt bien le prendre. Connaissant Maël il y avait de fortes chances qu’il culpabilise en se disant qu’il m’a laissé seule pendant cette période très dure à vivre. Mais je n’étais pas totalement seule, il y avait eu Emma ma meilleure amie, et mes parents qui, pour une fois avaient été présents pour m’aider, et me soutenir dans mes choix. Mais il était comme ça, il culpabilise tout le temps. Il resta de longues minutes sans rien dire. Je ne savais pas comment le prendre, bien ou mal ? « Je.. je suis papa alors, sache que j'assumerais l'entièreté de mes conneries, je.. je ferais ce que je pourrais je te le jure, demande moi n'importe quoi je le ferais » il me tendit en même temps l’échographie. Je levai le regard vers lui, et lui dis « Tu..tu peux la garder si tu veux. Mais il faut que tu saches autre chose maintenant.. » Je m’arrêtai quelques instants afin de réfléchir à ma manière de lui annoncer cela. Je respirai un bon coup, me redressais sur ma chaise, et le regarda de nouveau. « J’ai découvert que j’étais enceinte quelque semaines après que tu sois partie. J’ai d’abord hésité à te le dire ou non… Mais je voulais pas que tu prennes ça pour un prétexte pour que tu reviennes alors… Je t’ai rien dit. Emma m’a énormément soutenue tu sais…et aussi incroyable que cela puisse paraître mes parents aussi. J’ai vite pris ma décision... Je voulais le garder, je me disais que un mini Maël ça pouvait être mignon… Au bout de trois mois de grossesse je suis allée chez le gynécologue et il m’a dit que la croissance du fœtus était anormale et que si je voulais arriver au terme de la grossesse je devais faire le moins d’efforts possible. J’avais peu de chance d’y arriver… J’ai donc fait comme il m’a dit, je ne bouger que pour me laver et aller aux toilettes mais...ça n’a pas suffi… » je baissais les yeux, je sentais une larme couler, je ne voulais pas qu’il voit ça. « J’ai perdu le bébé… je suis désolée…je voulais vraiment l’avoir cet enfant… Mais..j’ai même pas était capable de le garder pendant neuf mois. Tu aurais dû avoir un fils mais…j’ai pas réussi à le garder plus longtemps…je suis désolé. » Bien que je senti quelques larmes couler, je relever le regard vers lui. J’appréhendais une nouvelle fois sa réaction.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

SCREAM PLEASE,


▬ MESSAGES : 14
▬ DATE D'ARRIVEE : 26/12/2011
▬ AVATAR : nick hotjonas.
▬ CREDIT : sweet.
▬ AGE : 21 y.o.
she is my only hapiness. cause she was, she is and she will be my only heaven.


MessageSujet: Re: i find you.. but us ? • maël et arizona.   Jeu 29 Déc - 21:14



Je fis trembler ma jambe, en attente d'une réponse. « Tu..tu peux la garder si tu veux. Mais il faut que tu saches autre chose maintenant.. » Je rangea l'échographie dans ma poche, précieusement et la regarda avec inquiétude, finalement ça n'étais pas fini d'en apprendre, quelles conneries avais-je pu bien faire ? Qu'es que j'avais laissé derrière moi ? Je n'en savais rien, ce n'est pas que ça me tarder de l'apprendre mais plus vite c'est dit et moins je serais en état de choc. Elle se redressa sur sa chaise tout en respirant durement, et planta son regard dans le mien. « J’ai découvert que j’étais enceinte quelque semaines après que tu sois partie. J’ai d’abord hésité à te le dire ou non… Mais je voulais pas que tu prennes ça pour un prétexte pour que tu reviennes alors… Je t’ai rien dit. Emma m’a énormément soutenue tu sais…et aussi incroyable que cela puisse paraître mes parents aussi. J’ai vite pris ma décision... Je voulais le garder, je me disais que un mini Maël ça pouvait être mignon… Au bout de trois mois de grossesse je suis allée chez le gynécologue et il m’a dit que la croissance du fœtus était anormale et que si je voulais arriver au terme de la grossesse je devais faire le moins d’efforts possible. J’avais peu de chance d’y arriver… J’ai donc fait comme il m’a dit, je ne bouger que pour me laver et aller aux toilettes mais...ça n’a pas suffit… » elle se mit alors à pleurer, oh non pas ça pitié, je détestais plus que tout au monde que par ma faute ou que d'une manière ou d'une autre j'étais impliqué dans cette histoire, on y laisse des larmes, ça me fendait complétement le coeur, je ne pouvais pas supporter ça. Je vous assure c'est pire qu'humiliant , on se sent tellement faible, jamais je n'ai voulue la faire pleurer, je pensais même qu'en la quittant je lui épargnais le fait d'être déprimer, et que c'était mieux, mais enfaite non, l'effet avait était complétement inverse, je me sens ridicule.  « J’ai perdu le bébé… je suis désolée…je voulais vraiment l’avoir cet enfant… Mais..j’ai même pas était capable de le garder pendant neuf mois. Tu aurais dû avoir un fils mais…j’ai pas réussi à le garder plus longtemps…je suis désolé. » Les larmes coulaient a flots et je sentais que moi aussi j'allais pleurer.. il n'y avait qu'elle pour me mettre dans des états pareil, dès qu'elle pleurait, il arrivait que je m'y mette aussi. Je me leva, m'assis a côté d'elle. Je me sentais bête alors je la pris dans mes bras, surtout que le pompon elle s'excusait, ce qu'elle n'avait certainement pas à faire. « Arizona, ne pleure pas je t'en supplie, ça me brise le coeur plus qu'autre chose, ce n'est pas de ta faute, je t'assure, c'est les lois de la médecine, on ne peut pas gagner a tout les coups, et pour ton mini maël, t'a le grand devant toi t'en fais pas, mais ne pleure pas » dis-je en la serrant contre toi, lui remonter le moral ? Non pas du tout penses-tu, j'avais seulement dit ce que je pouvais pour qu'elle arrête au moins de pleurer. Tout en lui caressant le dos, je lui embrassa le front, c'était peut-être déplacé mais que voulez-vous il y a des gestes qu'on ne perd jamais, comme ceux-là. Je voulais qu'elle s'arrête a tout prix de pleurer, tout en lui enlevant les larmes de son visage avec mon doigts, je lui souris. « Je suis désolé, c'est à cause de moi tout ça, si tu savais comme je m'en veux de t'avoir laissé, je suis parti comme un enfoiré. Je compte bien rattraper mes erreurs. » je ne savais pas trop quoi faire, pour l'instant. Comment voulez-vous que je trouve comment me faire pardonner, puisque quoi je fasse je resterais amoureux d'elle, je ne peux que la consoler comme un ami, être impuissant est je pense la meilleure peine qu'on ai pu m'offrir, impuissant devant les pleures d'une fille qu'on aime, impuissant de ne pas pouvoir changer les choses, je devais l'accepter, il n'y avait que ça a faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



SCREAM PLEASE,
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: i find you.. but us ? • maël et arizona.   

Revenir en haut Aller en bas
 

i find you.. but us ? • maël et arizona.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ҳ hellcome on shutter island. :: ► hopital ; aile sud ◄ :: refectory-